RDC : Gabriel Kyungu qualifie la convocation du congrès « d’une tentative de coup d’État contre Félix Tshisekedi »

Le président national de l’Union des Nationalistes et Fédéralistes du Congo (UNAFEC) et député provincial Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, était devant la presse le mardi 14 avril 2020. Il est revenu sur les questions d’actualités caractérisées notamment par l’État d’urgence sanitaire déclare par le président de la République démocratique du Congo.

D’âpre G. Kyungu, la convocation du congrès par les deux chefs du parlement est une tentative de coup d’État contre le président Félix Antoine Tshisekedi.

« Le congrès de Tambwe Mwamba et Jeannine Mabunda nous dérange. Nous avons personnellement alerté le chef de l’État. En âme et conscience, nous connaissons ces gens du FCC. Pour eux, la coalition c’est reculer pour sauter. Ils ont peur et veulent rapidement revenir au pouvoir pour effacer les traces de toit ce qu’ils ont fait au peuple congolais. Ce congrès est une tentative de coup d’État contre le président Tshisekedi », a-t-il déclaré.

Il précise également que la convocation dudit congrès aurait comme objectif « de mettre en accusation Félix Tshisekedi Tshilombo par le Front Commun pour le Congo (FCC).

« Il y avait même un député, déjà préparé ,qui devrait soulever une motion incidentielle pour la mise en accusation du chef de l’État; une motion déjà apprêtée par le FCC », a fait savoir Gabriel Kyungu.

Obede Vitangi, à Lubumbashi