Nord-Kivu : Balles réelles pour disperser les étudiants de l’IBTP qui protestent contre d’assassinat de leur camarade

butembo actualite

Les activités socioéconomiques sont paralysées ce mardi 17 mars 2020, dans la ville commerciale de Butembo. Les étudiants de l’Institut Supérieur des Bâtiments et Travaux Publics (IBTP) ont protesté contre l’assassinat de leur camarade la mi-journée, par un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

La police a usé des balles réelles pour contenir la situation. Des barricades sont érigées ça et là sur les artères principales et secondaires de la ville. Des boutiques magasins, banques et autres services ont dû fermer leurs portes.

Muhindo Kasambia, président du comité estudiantin de l’IBTP, fait remarquer que la victime (Daddy Igaba, Ndlr) a été atteinte d’une balle dans la tête à seulement quelques mètres du site.

« Il y a un problème lié à un conflit foncier près du site universitaire. Celui qui a perdu le procès a voulu revenir pour reconstruire les maisons démolies la semaine dernière. Celui qui a gagné le procès est venu avec des militaires pour sécuriser son site… Nous avons écouté une balle dans l’est du site, et nous avons vu l’étudiant tombé par terre », a-t-il expliqué.

Le maire adjoint de Butembo condamne ce cas d’assassinat. Il appelle au calme. Kambale Tsiko Patrick rassure cependant que le militaire auteur de ce drame est déjà aux arrêts.

« Le militaire est déjà aux arrêts au niveau de l’auditorat. Et ce que nous voulons, c’est que dans deux jours, nous allons commencer la procédure de flagrance pour qu’il soit jugé. Nous voulons à ce que cela ne se répète jamais », fait-il savoir.