Nord-Kivu/Enseignements en distance : la société civile reste pessimiste face à une mesure « irréaliste et antipédagogique »

Pour la coordination provinciale de la société civile, forces-vives du Nord-Kivu, la mesure du gouvernement consistant à organiser les enseignements par Radio ou Télévision est irréaliste et antipédagogique. Le vice-président de la coordination provinciale s’est ainsi exprimé en marge de la journée dédiée à l’enseignement en RDC célébrée chaque 30 avril.

Edgar Katembo lance le message des forces vives en exprimant des hommages mérités à tous les enseignants, malgré les conditions difficiles imposées par le Covid-19.

Pour lui, la mesure du gouvernement est irréaliste parce qu’ils sont rares les enfants qui suivront les enseignements à la radio ou à la télé, l’accès à ces médias étant limité pour plusieurs apprenants. Il ajoute la contrainte de la disponibilité.

« Cette mesure est antipédagogique parce qu’en fait l’enfant doit exploiter tous les cinq sens pour acquérir une connaissance lui transmise à travers une méthode active et participative », estime-t-il.

Et de s’interroger : « A quoi ressemblera une leçon de mathématiques sans que l’enfant ne puisse voir son enseignant ? ».

Les enseignements à travers les médias peuvent créer du relativisme dans le chef des apprenants, rappellent les forces vives qui ajoutent que les élus plaideraient plutôt pour que les provinces non touchées par le coronavirus organisent les cours, ne serait-ce qu’avec les écoliers finalistes.

La rédaction